Chez Mamy Soren đŸ§™â€â™€ïž

✔ BĂ©bĂ©s ✔ Enfants ✔ Ados

Accueil » Dormir pendant la pĂ©riode post-partum, mission impossible ?

Dormir pendant la période post-partum, mission impossible ?

Le premier jour du bĂ©bĂ© Ă  la maison est plein d’excitation, il vient de quitter l’hĂŽpital avec sa mĂšre et toute la famille est excitĂ©e par l’arrivĂ©e du nouveau membre. Cependant, aprĂšs l’euphorie, la nouvelle dynamique familiale commence, dans laquelle tout tourne autour du bĂ©bĂ© : l’heure des repas, l’Ă©vacuation des gaz, le changement de couche, le roucoulement, le sommeil, la reprise des repas, etc.

Parmi tant de choses Ă  faire, la mĂšre finit par s’Ă©puiser, et bien que le premier conseil qu’on lui donne soit de dormir quand le bĂ©bĂ© le fait, beaucoup savent qu’il est difficile de s’endormir Ă  tout moment de la journĂ©e, surtout avec toutes les tĂąches Ă  accomplir.

Il est tout à fait normal que la nouvelle mÚre se sente responsable des soins du bébé et de tous les travaux ménagers, mais la fatigue peut faire des ravages et une mÚre stressée est certainement la derniÚre chose dont un nouveau-né a besoin.

C’est pourquoi il est si important d’avoir le soutien d’un partenaire, de la famille et des amis, qui aident la mĂšre Ă  organiser les tĂąches, Ă  prĂ©parer des repas chauds et mĂȘme Ă  faire roucouler le bĂ©bĂ© pendant sa sieste.

Est-il normal d’ĂȘtre aussi fatiguĂ© ?

De nombreuses mĂšres se demandent s’il est normal de se sentir si fatiguĂ©es ou pourquoi elles ne peuvent pas s’endormir rapidement. La rĂ©ponse est trĂšs simple si l’on essaie de comprendre ce qui arrive au corps d’une femme aprĂšs l’accouchement.

Tout d’abord, rappelons les derniers jours de la grossesse : maux physiques, quelques heures de sommeil dues Ă  l’anxiĂ©tĂ© ou Ă  l’inconfort, gonflement des pieds, douleur Ă  la hanche, inconfort des contractions.

Ensuite, c’est l’heure de la naissance : pour certains, c’est un processus rapide, pour d’autres, c’est lent et douloureux, sans compter que plusieurs heures d’insomnie s’Ă©coulent. Ensuite, aprĂšs la naissance du bĂ©bĂ©, tout cet Ă©puisement accumulĂ© ne disparaĂźt pas, au contraire, il augmente. La nouvelle mĂšre reste maintenant dans un Ă©tat d’alerte constant, elle doit s’occuper du bĂ©bĂ©, le baigner, le nourrir, l’endormir elle-mĂȘme, car elle sent que c’est seulement sa responsabilitĂ© d’offrir tous ces soins.

Pendant ce temps, votre corps traverse des montagnes russes hormonales oĂč la baisse de progestĂ©rone et d’ƓstrogĂšne affecte Ă©galement le cycle du sommeil. C’est Ă  ce moment qu’une femme est le plus susceptible de faire une dĂ©pression nerveuse ou de dĂ©clencher une dĂ©pression post-partum, mĂȘme si personne ne s’en aperçoit, en raison du manque de sommeil.

Risques de ne pas dormir

L’Ă©puisement physique et mental qu’une mĂšre peut ressentir pendant la pĂ©riode post-partum peut certainement se manifester comme le signe d’une dĂ©pression post-partum, le manque de sommeil Ă©tant l’un de ses principaux symptĂŽmes.

C’est Ă  ce moment que la mĂšre doit demander de l’aide et reconnaĂźtre qu’elle ne se repose pas suffisamment, afin que la famille et les amis puissent apporter le soutien nĂ©cessaire pendant les premiers jours du bĂ©bĂ©, qui s’avĂšrent ĂȘtre parmi les plus difficiles, pendant que la nouvelle mĂšre s’adapte et synchronise sa routine.

Le plus encourageant est que peu à peu, le bébé améliorera ses habitudes de sommeil, commencera à dormir plus longtemps et les hormones de la mÚre reviendront à des niveaux normaux, ce qui lui permettra de prendre le repos nécessaire.

Conseils pour dormir aprĂšs l’accouchement

Comme nous l’avons mentionnĂ©, suivre le conseil de beaucoup de personnes qui conseillent de profiter des pĂ©riodes de sommeil pour faire la sieste est la solution la plus rapide, si vous n’avez pas de problĂšmes pour vous endormir. Pour ce faire, vous ne devez pas vous prĂ©occuper des tĂąches mĂ©nagĂšres, ni demander de l’aide ou engager un service domestique qui puisse faire le mĂ©nage, la lessive, le nettoyage de la maison ou la cuisine pendant votre repos.

Nous rappelons qu’Ă  ce stade, le soutien du couple, de la famille et des amis proches est crucial. Maintenant, nous allons mentionner quelques activitĂ©s que vous pouvez inclure dans votre nouvelle routine de mĂšre pour vous aider Ă  vous reposer

  • Prenez un bain relaxant : Bien qu’il semble impossible et que de nombreuses mĂšres parlent de la difficultĂ© de prendre un bon bain quand on a un bĂ©bĂ©, le soutien de votre partenaire ou de votre famille sera ici indispensable. Laisser une personne responsable des soins du bĂ©bĂ©, mĂȘme s’il dort, pour que vous puissiez prendre un bain avec un peu d’eau chaude sous la douche ou, si vous pouvez vous le permettre, un bain dans la baignoire avec des huiles essentielles mais peu invasives, vous aidera Ă  mieux vous endormir.
  • Techniques de relaxation : Si vous avez suivi un atelier prĂ©natal, vous disposez probablement d’outils de relaxation tels que des techniques de respiration pour mĂ©diter ou se concentrer qui vous seront trĂšs utiles pour mieux dormir. Dans ce sens, vous pouvez pratiquer le yoga, faire des exercices lĂ©gers qui n’affecteront pas votre blessure de cĂ©sarienne, si c’Ă©tait votre cas. Pour d’autres mĂšres, sortir de la maison quelques minutes et se promener peut Ă©galement ĂȘtre un moyen de se dĂ©tendre. Dans cette situation, si vous ne voulez pas sortir avec votre bĂ©bĂ©, vous devez le laisser aux soins de votre partenaire ou d’un parent qui le surveillera pendant que vous quittez la maison.
  • Pratiquer la literie : Bien que nous soyons conscients que les nouveau-nĂ©s ne doivent pas dormir dans le mĂȘme lit que leurs parents, vous pouvez facilement vous entraĂźner Ă  vous allonger en utilisant un mini berceau conçu Ă  cet effet ou en adaptant le berceau du bĂ©bĂ© pour qu’il soit fixĂ© sur le cĂŽtĂ© de votre lit. Ainsi, vous pouvez dormir plus prĂšs de votre bĂ©bĂ© sans envahir son espace, en maintenant sa sĂ©curitĂ© tout en libĂ©rant une partie de l’anxiĂ©tĂ© que ressentent les mĂšres pendant les premiers jours du bĂ©bĂ©, surtout lorsqu’il se rĂ©veille et qu’il pleure la nuit. Si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ© par l’achat d’un lit d’enfant, vous trouverez quelques options dans le lien.

Faites confiance Ă  vos proches : Il est essentiel de disposer d’un rĂ©seau de soutien pour faire face Ă  la pĂ©riode post-partum. Nous insistons donc sur la nĂ©cessitĂ© de dĂ©lĂ©guer les tĂąches Ă  votre famille ou Ă  vos amis, en demandant de l’aide si nĂ©cessaire, sans crainte ni honte.

Le fait d’avoir quelqu’un pour vous aider dans les activitĂ©s mĂ©nagĂšres pendant que vous vous occupez du bĂ©bĂ©, ou de demander Ă  votre partenaire de s’occuper du petit pendant que vous vous donnez un peu de temps, vous aidera Ă  vous reposer et Ă  retrouver l’Ă©nergie dont vous avez besoin.

Et si vous vous sentez toujours anxieux ou si vous avez des sentiments que vous ne pouvez pas expliquer, si vous avez envie de pleurer ou si vous n’ĂȘtes pas de bonne humeur, n’hĂ©sitez pas Ă  en parler Ă  votre partenaire, Ă  vos amis ou Ă  votre famille. Vous pouvez mĂȘme trouver un groupe de soutien qui compte actuellement de nombreuses doulas ou sages-femmes. Dans votre ville, vous trouverez certainement une communautĂ© de mĂšres qui se soutiennent mutuellement dans ces situations et partagent leurs expĂ©riences.

Revenir en haut de page